As tu envie de devenir libre financièrement ?

Le Bonus exclusif : Les 5 piliers de la loc courte durée !

Lorsque tu te lances dans l’investissement locatif, c’est évidemment dans l’attente d’un bon rendement. Surtout lorsque nous parlons de location saisonnière où tu ne percevras pas systématiquement un loyer chaque mois. Pour cela, tu veux proposer des prix qui couvriront non seulement toutes les charges, mais qui assureront également les périodes sèches. Néanmoins, tu ne peux pas simplement proposer des prix exorbitants parce que cela va te rapporter plus. C’est exactement comme ça que tu feras fuir tes locataires potentiels. Contrairement à un contrat de location longue durée (LLD), tu peux ajuster le tarif de ta location courte durée lorsqu’il y a besoin. Tu n’as donc pas à attendre la fin du bail. Mais attention, tu dois bien choisir quand le faire et comment le faire !

Aligner son tarif en fonction des prix de la concurrence

Des questions perdurent. Si tu proposes des prix plus bas que ceux de tes concurrents, est-ce que les clients iront vers tes logements ? Et si au contraire, tu proposes des tarifs plus élevés que tous les autres, cela sera-t-il un gage de la qualité de ton logement locatif ? La vérité, c’est qu’il faut bien penser le choix de tarif avant de l’imposer, car c’est sur lui que repose toute ton activité. Pour avoir une idée globale des prix dans ta région, prends ainsi connaissance des tarifs de la concurrence.

En tant que loueur, tu te dois de faire des recherches en ligne. Tu dois préciser les principales composantes de ta propriété, les équipements à disposition des clients et les détails sur le contrat de location. Tu trouveras ainsi des locations similaires au tien. Pense à regarder des logements dans ta région ou ta ville, tu pourras plus facilement déterminer la moyenne des prix.

Si tu proposes les mêmes infrastructures, les mêmes services et les mêmes équipements que tes pairs alors que tu affiches des tarifs exagérés, tu ne risques pas d’attirer grand monde. Les visiteurs auront toujours le réflexe de comparer et de prendre la location la moins coûteuse pour pouvoir faire des économies. Notamment si le locataire est là pour affaire et non pour passer des vacances. Sauf si bien sûr, tu lui proposes quelque chose qu’il ne trouvera pas à côté. Cela peut être un service, une attraction, ou tout simplement des infrastructures originales qui justifieraient des prix plus élevés. Pense à une spécificité qui amènera les clients potentiels à payer un loyer plus élevé pour une infrastructure similaire aux autres. Cette singularité peut te valoir une bonne réputation auprès des visiteurs et ils viendront justement chez toi pour vivre une expérience unique.

Lisez aussi :  Augmente ta Rentabilité avec la magie des Upsells

Changer les prix en fonction de la saison

Les opérateurs touristiques et les loueurs savent très bien qu’il y a des hautes et des basses saisons. De plus, l’un des principaux avantages de la location saisonnière par rapport à la location longue durée, aussi appelée leasing, est la flexibilité et l’évolution des loyers. Par exemple, les hautes saisons sont les périodes où les visiteurs affluent et sont à la recherche d’une location meublée pour une durée déterminée. Tu peux donc te permettre de faire monter tes prix puisque la demande est très élevée. Cette période comprend généralement les vacances scolaires, Noël ou encore le Nouvel An. Pendant ces périodes, les familles veulent sortir de la routine de leur résidence principale et partir découvrir de nouveaux endroits avec leurs enfants ou leur tendre moitié.

Les basses saisons sont plutôt désavantageuses si tu es le bailleur d’une location saisonnière. En effet, ce sont les mois durant lesquels il n’y a pas beaucoup de vacanciers. Mais, cela ne veut pas dire que tu n’auras pas de clients du tout. Certains clients peuvent toujours réserver des logements pour des voyages d’affaires dans ta ville. Tu peux également accueillir des couples à la recherche d’une escapade amoureuse pour le week-end. Néanmoins, lors de ces saisons, l’offre sera nettement plus élevée que la demande. Tu dois donc ajuster tes tarifs. Ainsi, le même logement peut être loué à différents tarifs selon la période de l’année.

Augmenter les prix selon la qualité de l’équipement proposé

Tu as décidé de miser sur des équipements utilitaires de qualité. Donc, tu as fait installer une cuisine et une salle de séjour meublées en bois précieux et avec un beau revêtement pour le sol et les murs. Dans ce cas, si tu proposes des tarifs plus élevés que tes pairs, c’est tout à fait justifié. Bien évidemment, les prix ne seront pas les mêmes lorsque ta cuisine est meublée avec des équipements bon marché. Le charme peut être là, mais la valeur du matériel est un critère qui se remarque de suite. C’est logique, si tu as beaucoup investi, il est normal de rentabiliser tes dépenses.

Lisez aussi :  Se préparer au retour de vos invités en location de courte durée

Profiter des évènements spéciaux

Même en basse saison, tu peux profiter de beaucoup de clients et de tarifs élevés, et ce, grâce à des évènements spéciaux. Il peut s’agir d’un évènement social, culturel ou encore religieux. Certaines villes accueillent également chaque année ou certaines années des festivals de film, de musique, etc. Des visiteurs viendront probablement en masse et tu dois te tenir prêt à les recevoir avec les infrastructures et le matériel adaptés. Pour préparer au mieux le bail pour ces périodes, tu peux le marquer en avance dans ton calendrier et prévoir une tarification adéquate.

Ajuster le prix de la nuitée grâce à la location de voiture

Durant le séjour de tes locataires, tu peux proposer de mettre à leur disposition une voiture pour qu’ils puissent se déplacer en ville et visiter des sites touristiques. En effet, la location de véhicules est une des principales préoccupations des touristes qui viennent dans un endroit où ils n’ont pas pu emmener la leur. Pour qu’ils n’aient plus à chercher autre part, tu peux leur proposer une voiture pour toute la durée de location du logement. Toutefois, grâce à ce bonus, tu pourras augmenter les tarifs en fonction du modèle et de la capacité de la voiture. D’ailleurs, lorsqu’un véhicule est compris dans le contrat de location, il est d’autant plus important de réclamer un dépôt de garantie pour couvrir les dégâts possibles sur le matériel durant l’utilisation des visiteurs.

Accommoder les prix quand l’année précédente n’a pas été fructueuse

Tu dois te pencher sur ton historique de réservation dès que tu sens une baisse du nombre de visites. Tu dois savoir à quel moment tu as reçu le plus de visiteurs et à partir de quand tu as commencé à ressentir une baisse du nombre de clients. Ce phénomène peut être causé par des tarifs trop élevés. Que ce soit en haute ou en basse saison, les visiteurs ne veulent pas forcément payer une somme exorbitante pour quelques nuitées. Si tu as monté tes prix l’an dernier, tu devras les repenser et les réajuster pour le plein de réservations.

Commenter :

Ton adresse mail ne sera pas publier.