As tu envie de devenir libre financièrement ?

Le Bonus exclusif : Les 5 piliers de la loc courte durée !

Sommaire

Négociation de mon dernier investissement :
Je te dis tout !

Tu retrouveras ci-dessous le contenu de cette vidéo  :

Salut, c’est Loïc. On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle vidéo concernant la négociation immobilière dans laquelle je vais te donner pas mal de petites méthodes de négociations et je vais aussi te parler d’un bien que je viens d’acquérir.
Je vais pouvoir t’illustrer ces méthodes de négociation par un cas concret qui est un achat que je viens de réaliser, je t’en ai parlé déjà dans la précédente vidéo mais je vais t’en parler un peu plus au niveau notamment du prix que j’ai pu payer le bien et comment j’ai pu amener cette négociation. Dans une prochaine vidéo, je t’emmènerai le visiter, je vais tout te présenter à la fois le bien en lui-même, combien je l’ai payé, les travaux qui vont être réalisés, tu verras tout jusqu’à la mise en location.

Si ça t’intéresses d’avoir les éléments chiffrés détaillés, notamment les éléments du notaire, de la banque, je vais te mettre un lien dans la vidéo.

Tu pourras t’inscrire pour pouvoir recevoir en priorité cette vidéo. Je vais réserver celle-ci aux premiers qui m’auront suivi sur cette série. Par la suite je l’intègrerai dans une formation complète que je prépare sur l’immobilier. D’ailleurs, si tu t’inscris dès maintenant, tu auras la possibilité d’avoir l’avant-première sur la vidéo chiffrée complète. Dedans je révèle tout. Le prix que j’ai payé au niveau des artisans, quelle négociation j’ai fait, etc. Cette vidéo est en préparation mais au moins si tu t’es inscris, tu seras sur la liste qui te permettra de la recevoir gratuitement dès qu’elle sera publiée, tu auras un lien sur ta boîte mail.

On va parler aujourd’hui de négociation immobilière.

Ce dont je vais t’expliquer ici, ça va même s’appliquer à la négociation en général. Il va y avoir un principe fondateur de ça qu’il faut que tu retiennes et que tu te rentres dans le cerveau, c’est que dans la vie si tu ne demandes pas, tu n’as pas. Si tu ne demandes pas une ristourne, tu n’en auras jamais. Il fait que tu te fasses un principe, c’est un très, très bon entraînement si tu n’es pas sur le point d’acheter de l’immobilier mais que, du moins, tu commences à t’intéresser, c’est dans tout ce que tu vas faire dans ton quotidien, c’est déjà de commencer à demander des ristournes sur ce que tu fais. négociation

Je vais te prendre un exemple simple. négociation

J’avais des pneus à faire sur ma voiture, j’ai demandé une ristourne, ça m’a demandé 5 secondes et j’ai obtenu 25 €. Ce n’est rien du tout 25 € mais quand tu multiplies tout ça, du début jusqu’à la fin de l’année, ça représente une certaine somme d’argent et c’est vrai qu’avec des pneus tu vas peut-être gagner 20 € en deux minutes mais avec la négociation immobilière quand tu es bien rodé, tu peux gagner 20, 30 000 € en 5 ou 10 minutes, ce qui est énorme quand tu peux avoir de genre de ristourne. Pour cela, c’est bien si tu t’es entraîné un petit peu et puis tout ce que tu ne vas pas avoir dépensé dans d’autres choses,  c’est de l’argent qui va te rester qui te permettra de pouvoir plus facilement faire fructifier. négociation

C’est le premier point : tu dois toujours demander sinon tu n’obtiens pas.

Le deuxième point qui est vraiment important à prendre en compte, c’est l’image que tu vas renvoyer. négociation

L’image que tu renvoies est toujours très importante notamment la première impression fait beaucoup. Pour cela, il va falloir que tu travailles un tout petit peu sur ton habillement, je ne te dis pas qu’il faut que tu te resapes complet, que tu ailles acheter des fringues, etc., ce n’est pas du tout l’idée. négociation

Par contre, si t’es plutôt sportswear, ce jour-là mets plutôt un petit pull. Il faut que tu aies quand même un certain crédit vis-à-vis des gens que tu vas avoir en face de toi. Notamment, si tu te dis investisseur immobilier, il faut quand même que tu aies un petit crédit vis-à-vis de ça surtout si tu n’as pas toutes les billes, que c’est ton premier investissement, que tu n’as pas une grosse expérience autour. négociation

Alors il te faudra un peu jouer un rôle. Cela passe par des fringues qui vont être crédibles. Il faut que tu te sentes à l’aise quand même dans ces fringues, ce n’est pas la peine de porter un costard si tu n’en mets jamais, ce n’est pas le but non plus, il faut que tu aies une certaine crédibilité. négociation

Cette crédibilité il va falloir que tu l’aies aussi dans tes paroles. négociation

Au niveau de tes paroles, ce qui est important surtout si c’est ton premier achat, ça va être de ne pas hésiter à employer un vrai langage d’investisseur, c’est-à-dire de parler à la fois de rentabilité, de parler travaux, de parler de coût, de bien montrer en fait que ce n’est pas le coup de cœur, je t’en ai parlé dans une vidéo que le coup de cœur il faut le mettre de côté, doublement si tu fais de l’investissement, mais que ce n’est vraiment pas le coup de cœur qui génèrera un achat chez toi mais que ce sera vraiment et uniquement le côté rentabilité. Il ne faut pas en devenir lourd mais c’est important de bien poser les choses, que tu dises bien comment ça se passe et ça va te permettre de crédibiliser. négociation

Au-delà de ça, si on te pose un peu des questions. négociation

N’hésites pas à dire que tu as deux ou trois appartements que tu n’as pas forcément, ce n’est pas un gros souci en soi, ça te permettra aussi de pouvoir te crédibiliser. Après, si tu le dis ouvertement et ça je le comprends tout à fait, parce que moi c’est vrai que j’ai plutôt tendance à dire la vérité plutôt qu’à raconter des bêtises. Mets si tu dis la vérité, montres bien que tu as bien étudié ton sujet. Ça, c’est la deuxième chose, c’est d’avoir l’air crédible. C’est vraiment important. négociation

Le troisième point sur lequel il va falloir travailler, c’est vraiment la négociation en elle-même. négociation

Pour cela, je vais te donner un petit exemple. L’exemple de mon appartement, que j’ai négocié il y a peu sur lequel je vais te faire cette série. Cet appartement, il a été à vendre au départ à 89 000 €. Pour réaliser une bonne négo, il faut que tu aies une vrai veille sur ton marché, c’est-à-dire que moi je regarde tout le temps ce qui se passe sur le marché sur lequel j’ai tendance à investir. C’est vrai que certaines personnes te diront qu’il est bien de pouvoir regarder l’ensemble des marchés, qu’on peut acheter un bien très loin, etc. négociation

J’ai plutôt tendance à acheter à côté de chez moi parce que, du coup, je maîtrise le marché et je sais tout de suite si je peux faire ou ne peux pas faire, combien il faut que je propose et c’est ma stratégie. Notamment quand je mets en location par la suite ou quand je gère des travaux, je préfère les gérer à côté de chez moi, je trouve que c’est beaucoup plus pratique que de faire 200 bornes parce que j’ai fait un meilleur investissement. négociation

Je te parle de ça aujourd’hui, je changerai peut-être de stratégie par la suite mais, en tout cas, pour l’instant, j’apprécie d’avoir les biens à côté de chez moi. En plus, tu sais que moi le but ce n’est pas d’y passer des jours et des jours à travailler, donc doublement si je n’ai pas trop de kilomètres à faire, si je peux me débrouiller pour être rapidement sur place, ça m’arrange. négociation

Comme je te dis, ce qu’il faut impérativement c’est que tu connaisses ton marché. négociation

Pour connaître ton marché, il faut que tu ailles régulièrement sur Le bon coin, que tu regardes les prix auxquels sont proposés les biens par rapport à la surface que tu aimes bien, je t’avais expliqué comment fixer le prix de tes loyers. C’est pareil, même principe, tu taques les prix d’achat, tu vérifies que les montants évoluent dans un sens ou dans un autre et les biens tu vas les revoir plusieurs fois parce qu’il y en a qui traînent longtemps.  négociation

Je vais te donner un cas concret. négociation

C’est un appartement que je viens d’acheter comme je t’expliquais en début de vidéo. Ce bien que je viens d’acheter, au départ, était à 89 000 €. Je l’ai vu passer plusieurs fois à 89 000 €. Il s’est passé à peu près 6 mois, parce que je ne note pas les dates exactes parce qu’il y a en a trop qui sortent et moi je trouve ça trop rébarbatif, c’est plutôt une veille mentale de me souvenir de ce qui est sorti pas sorti, etc. Le bien a été baissé au bout d’environ 6 mois à 80 000 €, une baisse déjà assez conséquente et, à partir de là, je me suis dit tiens je vais aller le voir, ça commence à bouger vers le bas, on va voir ce que ça peut donner.

Lisez aussi :  Comment vendre un bien plus cher que le prix du marché ?

J’y suis allé, j’en ai fait le tour et il avait un gros souci.

C’est qu’il avait un gros, gros dégât des eaux, donc il fallait quand même provisionner quelque chose de conséquent et surtout il y avait une incertitude par rapport à ce dégât des eaux, de savoir si le problème était réglé, pas réglé. Dans la tête des gens, ça faisait très peur. Là, l’agent immobilier a très bien fait son travail puisqu’il m’a expliqué, m’a fourni les papiers, c’était un chêneau, en fait, sur le toit qui avait fui et qui avait inondé en partie l’appartement. Donc ça, ça ne m’a pas fait peur. Ce qu’il faut quand il y a ce genre de situation, c’est surtout poser les choses, comprendre pourquoi et trouver la solution qui va en face. Je dis souvent que dans la vie il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions, c’est effectivement ce qu’il y avait là-dessus.

J’ai pris le problème en compte et j’ai fait une proposition par rapport à cela.

Sauf que j’ai fait une proposition qui était bien en-deçà, puisque j’ai proposé 55 000 €. Elle a été refusée par le vendeur et puis je suis passé à autre chose. J’ai continué à avancer dans mes recherches. Un mois après, c’est l’agent immobilier qui m’a rappelé, qui a demandé à me revoir et qui m’a dit : voilà, le vendeur a besoin de vendre, on va pouvoir négocier un petit peu plus fort que ce qu’il y avait.

La première fois vous aviez été complètement refusé mais là il y a peut-être possibilité. Il m’a demandé de revoir mon prix parce qu’à 55 000 c’était vraiment trop bas. Et, comme l’appartement m’intéressait et que surtout j’avais une rentabilité qui était bonne jusqu’à le payer, en gros, avec les travaux que je prévoyais derrière 65 000 €, j’ai fait une contre-proposition à 60 000 €. Mais, ce que j’ai proposé dans ces 60 000 € c’est qu’une partie des travaux soient faits par le vendeur.

Voilà quelque chose que tu peux faire : une négociation en deux volets.

C’est très important de faire une négociation en deux volets quand il y a des choses comme cela parce que je me suis dit, le vendeur si c’est un problème de chêneau, il est assuré. Il a donc pu faire intervenir son assurance pour pouvoir faire une partie des travaux. Il y a eu un mur de refait entièrement, il y a eu, du coup, l’appartement qui a été entièrement asséché et les frais ont été réalisés par l’assurance.

Donc, lui ça ne lui a rien coûté et ça a permis de pouvoir ramener un petit peu plus le prix de ma rentabilité au prix que je souhaitais parce qu’il y avait quand même près de 5 000 € de travaux pour régler ce problème de dégât des eaux et, en réalité, on a réussi à s’entendre sur un prix à 63 500 €.

Si tu veux, ça représente 30 % de remise que j’ai pu obtenir entre le prix de départ et, en plus, j’ai pu avoir des travaux de réalisés. Si tu rajoutes les travaux à ça, je te ferai le calcul, je te mettrai ici ce que ça représente comme pourcentage de ristourne entre les travaux réalisés et le montant qui a été payé, mais je pense qu’on doit être à 35 %, quelque chose comme ça, ce qui est vraiment conséquent. Surtout, ce que ça m’a permis, c’est d’avoir une grosse rentabilité sur ce bien. Moi, tu me connais, je vais le mettre plutôt en location courte durée pour optimiser au maximum mais, ce bien peut tout à fait être mis demain en location meublé classique, il génèrera du cash-flow.

Pour connaître l’ensemble de ces problématiques, j’ai beaucoup questionné l’agent immobilier.

C’est lui, en fait, qui m’a donné toutes les clés. Pour cela, il va falloir que tu fasses attention. Quand tu vas faire une négo, il faut rentrer dans la sympathie mais sans rentrer dans la sympathie. Tu vas tout comprendre. Quand tu fais une négociation, il faut que tu attires la sympathie de la personne qu’il y a en face parce que, avant tout, une négociation c’est une relation humaine et une relation humaine ça se gère essentiellement par des sentiments, pour cela, il faut que la personne t’aime bien. Mais, ce qu’il va falloir, ce n’est pas lui en lâcher trop non plus sur toi-même.

Il faut que ce soit toi le patron dans cette négociation.

Pour que ce faire, il faut que ce soit toi qui poses les questions et que ce soit l’autre qui parle. Il faut toujours faire parler plus l’autre que toi. Comment on fait ça ? On fait cela sous forme de questions ouvertes. Ne pose surtout pas des questions qui se répondent par oui ou par non. Mais pose plutôt des questions qui vont faire que les gens vont être obligés d’argumenter. Par exemple : pourquoi ce bien est en vente ? On va te donner une réponse qui va être large, la personne va avoir besoin de parler.

Lisez aussi :  La modélisation — Une technique d'apprentissage surpuissante

Doublement, si c’est quelqu’un qui est un peu commercial en face de toi.

Il va se mettre à argumenter et il faut faire parler les gens pour obtenir les bonnes informations. Si tu veux, je te ferai un focus complet sur les questions qu’il faut poser, pour être sûr de poser les bonnes questions sur un achat immobilier. C’est essentiel parce que tu ne vas pas le visiter dix fois ton bien, tu ne vas avoir qu’une seule chance. Moi, je te dis souvent qu’on a qu’une seule chance pour faire une bonne affaire ou pas parce que, c’est au moment de ta première visite, que tu vas pouvoir poser l’ensemble des questions qu’il faut pour ta négo. C’est essentiel, les questions ouvertes, retiens-les bien.

Entraînes-toi-même dans ta vie de tous les jours, tu vas voir le fait de poser des questions ouvertes aux gens permet de savoir beaucoup de choses alors que quand tu poses des questions fermées, ça ne permet que d’avoir des réponses par oui ou par non et ce n’est pas forcément constructif. Il faut aussi que tu parles moins que la personne que tu as en face de toi. Ça, de toute façon, c’est vrai. Toi, ton but dans une négo, c’est d’obtenir des infos. Pour obtenir des infos, c’est simple, il faut que la personne en face de toi parle plus que toi. Ensuite, pour aller jusqu’au bout de cette négociation et que tu aies bien tous les éléments en compte.

Dans l’exemple que je t’ai donné avant, je t’ai indiqué que j’avais donné un prix, etc., je te l’ai fait à la va-vite.

Mais, ce qu’il faut c’est que tu anticipes ton prix.

C’est-à-dire que le prix que tu vas donner, pour pouvoir donner un prix très bas et oser le faire, il va falloir que tu argumentes ton prix. Tu ne vas pas rappeler l’agent immobilier et lui dire écoutes, moi c’est 65. On ne fait pas ça. Si tu veux faire une bonne négo, tu revoies l’agent immobilier. Tu lui demandes à revisiter le bien. Tu revisites le bien, tu fais le tour, tu lui poses des questions, tu ne fais pas forcément la personne trop intéressée, s’il y a des points négatifs tu n’hésites pas à les reposer en questions pour bien amener ces points négatifs dans ta négo.

Une fois que tu vas arriver en fin de visite et bien, là, tu vas poser ton prix. Mais, pour ça, tu vas dire moi j’ai voulu revoir le bien, je me posais quelques questions, j’ai mes réponses, on ne va pas perdre 107 ans, je suis prêt à faire une proposition mais je ne suis pas sûr que le prix va vraiment convenir parce que le prix auquel est à vendre le bien aujourd’hui ne me va pas du tout. Et là, tu peux stopper, laisser l’agent immobilier répondre et là tu verras que tu vas déjà susciter chez lui une certaine curiosité.

Il a envie de connaître ce prix auquel tu vas proposer le bien.

Du coup, tu vas le laisser parler un petit peu. Toi, ton prix tu ne vas pas encore l’annoncer. Tu vas annoncer ce que tu souhaites faire dans le bien, les travaux ce qui te semble négatif dans ce bien pour le louer, tu vas argumenter ton prix et tu vas bien expliquer pourquoi. Tu peux même parler de rentabilité tout simplement, dire voilà, moi j’ai tant de charges autour, je fais un crédit total à la banque, voilà pourquoi je propose ce prix-là aujourd’hui.

Ensuite, tu vas terminer par ton prix.

Une fois que tu as annoncé ton prix, tu t’arrêtes. Tu laisses la personne qu’il y a en face parler. Il n’y a pas de je reviens, je machin, je truc, d’accord. La personne va revenir vers toi. De toute façon, l’agent immobilier que tu proposes un prix qui est déconnant ou un prix qui est proche de la vérité, de toute manière il essaiera toujours de te faire remonter, c’est leur philosophie, c’est leur façon de travailler et ils ont tout à fait raison parce que leur but c’est d’avoir un maximum de commission dessus, ils sont là pour défendre leur bout de gras. Le vendeur est là pour défendre son bout de gras. Et toi, en qu’acheteur, tu es là pour défendre ton bout de gras, donc c’est normal.

Par la suite, il est important de rester sur ce prix.

En effet, il faut t’arranger pour que l’agent immobilier aille remettre ta proposition quoiqu’il arrive. Moi je sais que j’ai eu plusieurs fois des agents immobiliers qui m’ont dit non, moi, je ne propose pas ça, ce n’est pas dans mon éthique. Et là, il ne faut pas que tu hésites à leur rentrer un petit peu dedans, ce n’est pas méchant du tout, mais quand même leur faire bien comprendre que c’est toi qui paies leur commission, que ce n’est pas le vendeur et que toi si tu as exprimé ce prix-là, qu’il t’explique pourquoi c’est déconnant parce qu’il a sûrement des arguments pour te dire cela, mais ces arguments tu vas les démonter.

Si vraiment ils ne veulent vraiment pas proposer.

Tu peux leur dire, écoutez, si vous n’osez pas, parce que ça va un petit peu attiser leur alter ego, si vous n’osez pas faire votre boulot, proposer un tarif, moi je peux peut-être le faire en direct, donnez-moi le nom de la personne et puis je vais aller la voir, je vais oser lui proposer, on va en discuter gentiment. Ce qu’il faut quand tu proposes ton prix, c’est l’argumenter, ça va permettre aussi à l’agent immobilier de lui donner des arguments pour aller dans le sens de ton tarif et ça va aussi permettre d’amener que ton prix ne soit pas déconnant.

Je vais te dire, je ne me suis jamais fait envoyer promener sur une proposition.

Pourtant des fois j’ai fait des propositions même à 50 % en-dessous du prix. Je ne me suis jamais fait envoyer promener parce que j’ai toujours bien amené ce prix et, de toute façon, même si tu devais te faire envoyer promener, tu n’es pas là pour te faire des amis, tu t’en fiches un petit peu. Vis-à-vis des agents immobiliers, il faut rester quand même bien parce que ça fait partie de ton réseau, ça fait partie des gens avec qui il faut que tu sois bien. Mais, il ne faut pas que tu hésites à le faire de cette manière-là.

Je t’ai fait une vidéo aujourd’hui qui était un petit peu longue, mais je pense que la négociation méritait cela.

Il y a encore beaucoup de choses à dire autour de la négociation.

Cependant je pense que je t’ai fait un focus quand même assez complet sur le sujet. Cela te permettra d’avoir des bases pour pouvoir négocier. Je te rappelle que quand tu fais une première affaire, n’hésites pas à négocier fort parce qu’il faut vraiment que ta première affaire soit détonante pour être vraiment crédible au niveau de la banque.

Si tu as aimé cette vidéo et puis que tu as envie de la partager, n’hésites pas à le faire, mets-moi un petit pouce, ça me fera vraiment plaisir. Si tu n’es pas encore abonné, n’hésites pas à t’abonner, il suffit de cliquer en-dessous.

Je te dis à très bientôt pour de nouvelles vidéos, je pense dès demain.

A plus, ciao.


Abonne toi en cliquant sur le bouton ci-dessous et ne manques aucune de mes vidéos :

S'ABONNER

 

shadow-ornament

Souhaites-tu connaître les bases pour investir sans prendre de risque ?

Rien de plus simple, je t'offre le guide de l'investissement !

 

Télécharger le guide

    2 replies to "Négociation de mon dernier investissement : Je te dis tout"

Commenter :

Ton adresse mail ne sera pas publier.