Dans cette vidéo, je vous présente les différents types d’imposition pour les locations meublées et saisonniers. D’abord le Micro Bic, qui permet de bénéficier d’un abattement de 50% forfaitaire. Puis le cas particulier des meublés de tourismes classés qui bénéficient de l’abattement forfaitaire de 71%. Enfin la 3e manière de déclaré, le réel dans le quel je te mets sur le papier l’ensemble des charges amortissement du bien etc. Pour chaque mode de déclaration, je te donne les avantages et les inconvénients.

Lisez aussi :  Optimiser les réservations d’une location de courte durée de dernière minute

    2 replies to "Les Impots en Meublé et Location Saisonnière Comment cela fonctionne ? 3 Méthodes de déclaration"

    • Eric

      Bonjour Loïc,

      Merci pour cette vidéo très instructive. Peux-tu m’indiquer sur quelles plateformes où on peut trouver des experts-comptables spécialisés en location saisonnière ?
      D’autre part sais-tu si la réglementation fiscale est différente selon que les appartements loués en courte durée font partie intégrante de ta résidence principale ou sont indépendants de celles-ci ?

    • Loïc

      Bonjour Eric,

      Merci pour ton retour sur la vidéo !

      Pour la premiere partie de ta question tu peux aller faire un tour du côté de jedeclaremonmeuble.com ils sont compétent et compétitif

      Pour la seconde partie, c’est effectivement différent pour ta rp tu es limité à 120 jours par an (si un logement est occupé moins de 8 mois par an par son propriétaire cela devient une résidence secondaire sauf quelques exceptions) par contre plus besoin de déclaration préalable en mairie par exemple les règles sont un peu différentes. Si tu loues pour moins de 760 euros par an tu n’es pas imposé sur ces revenus.

      A bientôt

Leave a Reply

Your email address will not be published.