As tu envie de devenir libre financièrement ?

Le Bonus exclusif : Les 5 piliers de la loc courte durée !

Aimerais-tu travailler avoir des compléments de revenus ? Souhaites-tu que ta résidence principale ou ta maison de villégiature génère des revenus grâce à une location meublée ? Si c’est le cas, je te suggère de mettre ton annonce de bail à court terme sur la plateforme en ligne de Airbnb. Néanmoins, avant d’inscrire ton logement à louer sur ce site web, voici une liste des choses indispensables que tu dois connaître.

Quels sont les avantages de poster son annonce sur Airbnb ?

En raison de la popularité de Airbnb, des millions d’internautes naviguent sur ce site. Alors, tes chances d’attirer le plus de clientèles sont maximisées. En tant qu’hôte, Airbnb va te permettre de nouer des liens avec des touristes de différentes cultures et de tous les horizons.

Sur le plan financier, tu es autorisé à adapter tes propres tarifs à ceux des autres bailleurs, dont les appartements à louer ont des caractéristiques similaires au tien. Pendant les périodes de vacances, il serait judicieux que tu augmentes le loyer, car c’est surement le moment où tu vas recevoir le plus de monde. Concernant les modalités de paiement prévues par Airbnb, il n’est pas possible que ton locataire ne veuille pas s’acquitter de son loyer, puisqu’il doit s’en charger 24 heures après sa réservation.

Pour préserver tes intérêts personnels, à côté des conditions posées par Airbnb pour tes clients, tu peux aussi leur imposer les tiennes. Par exemple, tu peux refuser d’héberger les locataires dont les comportements n’ont pas plu aux autres propriétaires. Ainsi, les voyageurs qui ne peuvent pas respecter les règles que tu as établies n’ont pas le droit de se loger ton appartement (ou ceux qui n’ont pas vérifiés leur identité sur la plateforme par exemple). Par ailleurs, le dépôt de garantie via Airbnb est une somme d’argent donnée par ton invité qui te permet de couvrir certaines charges, au cas où des éventualités se présentent, comme le non-paiement des loyers, l’absence de la remise en état des lieux, ou la dégradation de ta propriété.

Sur Airbnb, il y a également l’assurance hôte qui vous couvre jusqu’à un montant de 800 000 euros de dommages. Si l’un de tes clients casse quelque chose durant son séjour alors un formulaire de résolution est accessible sur le site d’Airbnb à cette adresse.

Lisez aussi :  Comment établir une relation de confiance avec les locataires de courte durée ?

Quelles sont les cinq questions à se poser avant de louer son logement sur Airbnb ?

1/Comment veux-tu dépenser les revenus générés par ta location saisonnière ?

Grâce à la grande rentabilité de la location meublée, ce ne sont pas les façons d’utiliser l’argent que tu vas gagner qui manquent. Ainsi, tu devras t’interroger sur les raisons qui te poussent à mettre en bail ta résidence principale ou secondaire. Avec ce questionnement, tu trouveras une manière intelligente de profiter de tes économies. Bien sûr, ceux-ci te permettent de couvrir tes charges locatives (taxes d’habitation, frais d’électricité et d’eau, l’entretien du jardin ou de la piscine), surtout si tu mets en bail une maison de villégiature.

Par ailleurs, tu peux également utiliser tes revenus pour améliorer ton logement et viser une clientèle haut de gamme. En effet si tu veux séduire davantage de voyageurs, tu peux réaménager ton logement meublé, par exemple, en changeant la décoration (bouquets de fleurs, œuvres d’art, etc.), en repeignant les murs, ou en achetant de nouveaux équipements plus luxueux pour les clients les plus exigeants.

2/ Es-tu capable de supporter les coûts financiers d’une location meublée ?

Ce sera certainement l’entretien de ta maison, objet du bail, qui va demander le plus d’argent. En effet, la fidélisation de ta clientèle nécessite des efforts personnels. Cela consiste à nettoyer régulièrement ta résidence, t’occuper du jardin, réparer les meubles endommagés ou remplacer ceux qui sont usés.

Bien que la somme qui constitue le dépôt de garantie te permette de t’acquitter de certaines charges, tu ne peux t’en servir que dans des cas précis. Ainsi, si tu veux protéger des objets de valeur auxquels tu tiens, il est recommandé de prévoir une caution personnelle qui obligera ton locataire à réparer les dommages causés à ces biens. Cette astuce peut te permettre d’économiser pas mal d’argent. Quant à ton assurance, elle ne couvre normalement que les dégâts subis par ton appartement dans l’hypothèse où c’est toi qui l’habites. Pour sauvegarder tes propres intérêts, deux possibilités s’offrent à toi :

  • Soit, tu souscris à l’assurance proposée par Airbnb.
  • Soit tu contactes ta compagnie d’assurance pour qu’elle fasse bénéficier tes garanties à ceux qui vont occuper ton immeuble.

Dans tous les cas, la loi ALUR t’oblige à souscrire à une assurance responsabilité.

3/Comment comptes -tu mettre en valeur ta résidence à louer ?

Qu’il s’agisse d’une villa au bord de la mer, d’un chalet dans la montagne, ou d’un simple appartement, il n’y a rien de mieux qu’un peu de marketing sur internet, afin que l’attention des touristes se tourne vers ta location saisonnière. Dans ce cas, le site web idéal sur lequel tu dois poster ta publicité est Airbnb. Pour que les internautes aient envie de lire ton annonce Airbnb, il faut qu’elle soit à la fois explicite et intelligible. Concrètement, tu dois y inclure une description détaillée de ta propriété (sa surface exacte, nombre de chambres, etc.), accompagnée de photos de toutes les pièces la composant. Si elle dispose d’un atout supplémentaire, comme un jacuzzi ou une piscine, tu dois en faire la mention.

Lisez aussi :  Fais vivre à tes voyageurs une expérience inoubliable avec ton Airbnb

Pour que ta location de vacances puisse attirer un grand nombre de voyageurs, l’entretien de ton habitation doit être une priorité pour toi. À cet égard, je te conseille de mandater un professionnel pour réaliser le ménage.

4/ Es-tu disponible pour répondre aux questions de tes visiteurs ?

La location de vacances est une activité qui nécessite que tu sois joignable une bonne partie de la journée pour assister les voyageurs. En tant que propriétaire, tu dois satisfaire au mieux les désirs de tes locataires. Même si cela implique de leur rendre des services non prévus dans ton offre location de courte durée. Tu dois toujours leur montrer ta courtoisie et ta générosité. En outre, chaque matériel présent dans ta maison doit avoir un mode d’emploi à la portée de ton hôte (conserver les notices est une bonne idée).

Pour être paré à toutes éventualités, être bien organisé est primordial. Durant son séjour, il se peut que ton locataire rencontre des problèmes. De ce fait, tu dois lui laisser un numéro d’urgence (le tien ou celui de ton gestionnaire Airbnb) qu’il peut composer à tout moment. Pareillement, il peut arriver qu’il t’appelle tard dans la soirée pour que tu règles un souci relatif au fonctionnement de l’un de tes équipements et accessoires, comme les luminaires qui ne s’allument pas ou le wifi qui ne fonctionne pas. Si l’un de ces cas se présente, il faut toujours que tu sois disponible pour prouver à tes clients que tu es à l’écoute.

5/ Que dit la loi sur la location de courte durée ?

À part les règlements établis par Airbnb, il est important de connaitre les législations qui régissent l’activité de location meublée. Dans l’hypothèse où le logement que tu comptes louer est en copropriété, assure-toi qu’il est possible de le mettre en location de courte durée. S’il s’agit d’une résidence secondaire, tu dois interroger les responsables de ta municipalité concernant les détails des démarches à suivre, comme la procédure pour obtenir une autorisation de changement d’usage de ton bien, d’habitation vers un usage commercial.

Bref, apprendre un rayon sur la légalité de la location saisonnière te garantit, à coup sûr, une sécurité juridique.

Commenter :

Ton adresse mail ne sera pas publier.