As tu envie de devenir libre financièrement ?

Le Bonus exclusif : Les 5 piliers de la loc courte durée !

Sommaire

Hyperinflation :
Quelles conséquences sur nos investissements ?

Tu retrouveras ci-dessous le résumer de cette vidéo  :

Salut, c’est Loïc, je suis ravi de te retrouver aujourd’hui pour cette nouvelle vidéo.

Aujourd’hui, on va parler d’hyperinflation.

Alors, cette vidéo fait suite à la dernière que j’ai faite.

Si tu l’as pas encore vue, je t’invite à le faire, car tu vas voir qu’il y a plein de choses qui risquent de bouger avec le coronavirus, avec cette crise qui vient de démarrer. Je vais t’en parler plus en détail, mais tu verras que beaucoup de choses sont positives. Je t’invite aussi à poser tes questions en dessous de cette vidéo afin de décider des futures vidéos qui seront tournées pendant le coronavirus.

Là, Gauthier m’a envoyé le message suivant : « Lorsqu’on étudie les rapports scientifiques, il se pourrait qu’on soit sur des confinements par vagues. Si ce scénario s’avère, je pense qu’on va devoir repenser l’immobilier, parce que l’économie va être remise à plat. L’impression monétaire va nous amener à l’hyperinflation. Quel est ton avis sur les conséquences sur l’immobilier, en cas d’hyperinflation ? »

L’hyperinflation est un sujet qui me tient à cœur

On a l’impression que ça ne peut jamais arriver chez nous. L’inflation est tout simplement un phénomène qui se passe tous les ans, lorsque les prix augmentent légèrement. Pour régler l’inflation, plusieurs leviers sont présents au niveau des banques centrales, tels que les taux de crédit sur lesquels elles vont pouvoir jouer, ou sur l’impression monétaire. L’idée est qu’avoir un peu d’inflation, c’est bien, mais beaucoup, ce n’est pas forcément bien, car gens se retrouvent lésés.

L’inflation est l’augmentation des prix.

Un taux d’inflation est calculé par rapport aux dépenses des ménages. Par exemple en 2019, les gens devaient dépenser tant pour telles choses, si en 2020 ils doivent dépenser plus, cela créer le pourcentage d’augmentation des prix.

L’hyperinflation, c’est quand cette inflation n’est plus maitrisée.

Cela est arrivé avec des pays où l’on était à 50 % en un mois. C’est-à-dire qu’une baguette à 1 € valait 1 €50 le mois d’après et 2 €25 le mois suivant. C’était pareil pour les autres produits de consommation.

On attaque la présentation que j’ai appelée « hyperinflation, quel est le risque, et les conséquences avec le coronavirus ? »

Le meilleur exemple présent dans l’histoire, c’est l’Allemagne.

Après la guerre de 14 – 18, on leur a demandé de rembourser beaucoup d’argent. Ils ne pouvaient pas, alors les autorités ont créé beaucoup de dettes, beaucoup de monnaies. Quand on a des dettes, le meilleur moyen de les rembourser est de créer de l’argent virtuel. Ils en ont créé tellement que ça a été du grand n’importe quoi.

En l’espace de 5 ans, si tu avais 1000 milliards sur ton compte au bout de 5 ans, ça valait plus que 1. Donc, comment en arrive-t-on à des extrêmes pareils ?

Là les épargnants étaient tous lésés.

C’est comme cela que des gens comme Hitler sont arrivés au pouvoir, parce que les gens étaient complètement perdus. Tu touchais ta paye, et à la fin du mois, c’est comme si tu avais touché 0 € 30 jours avant. Je pense à la brouette habillée, il y a une photo mythique où l’on voit un allemand en 1925 qui part avec une brouette entière de billet, pour juste acheter une baguette de pain.

Lisez aussi :  Quelqu'un d'autre rembourse mon crédit à la banque !

Souvent, c’est la création monétaire excessive des états qui va créer l’hyperinflation.

Les états vont avoir besoin de relancer l’économie, donc de faire des grands investissements. Alors, ils vont s’endetter, ou distribuer de l’argent au peuple. Dans ce cas, tout le monde aura plus de pouvoir d’achat, ce qui aura pour effet de faire monter les prix, de refaire marcher l’économie.

Mais, si l’état n’arrive pas à rentrer suffisamment de recettes, ça ne relance pas assez fort. Donc, l’état se retrouve avec trop de dettes, alors il crée de la monnaie à partie de rien, ce qui engendre de l’hyperinflation. Plus on crée de la monnaie, plus on en donne aux gens, plus tout ça s’emballe, ce qui engendre des augmentations de prix folles. Quand la dette devient trop importante, l’état peut recourir à l’impression pour rembourser ses dettes et donc stimuler l’économie.

Dans l’histoire, on trouve beaucoup d’exemples.

En France, on a eu ça après la Révolution française, où on imprimait, et ça a fini par faire que cela ne valait plus rien. Il y a eu aussi le Mexique, le Brésil, la Pologne, l’Argentine… Beaucoup de pays l’ont vécu, ont eu un emballement qui s’est produit. Il faut être prudent, car cela peut toujours arriver aujourd’hui.

Doit-on craindre une hyperinflation ?

Aujourd’hui, les états sont obligés d’imprimer de la monnaie, via les banques centrales. Ils ont fait tout un tas de plans de relance qui avaient pour effet de faire monter la bourse. Mais, si la monnaie repart tout de suite dans la bourse ou dans des actifs, cela a tendance à faire monter ces actifs-là. Donc, si cela ne va pas directement dans les poches des gens qui consomment, ça va faire monter certains actifs, mais pas ceux que l’on pense.

Aujourd’hui, l’état est obligé de se surendetter, de créer de la monnaie.

Il va y avoir des décisions prises par rapport à la situation actuelle. L’état français n’a pas d’autres choix, puisque le pays est à l’arrêt.

Aujourd’hui, on a besoin d’un certain volume d’argent pour payer tout ce qu’il y a à payer, car les entreprises ne créent plus de richesses, c’est-à-dire qu’elles ne peuvent pas payer leur impôt, entre autres. Donc, de l’argent doit être mis sur la table. Je crois le PIB français est de 200 milliards par mois. S’il en manque la moitié, ça fait 100 milliards à remettre pour que toute l’économie puisse fonctionner.

Aujourd’hui, rien n’est à craindre concernant l’hyperinflation, cela n’arrivera pas demain.

Par contre, en sortie de crise, lorsque des sociétés auront fait faillite, il pourrait y avoir une technique des banques centrales pour épuiser la dette de l’état, qui serait de créer un peu d’inflation, et d’imprimer davantage de monnaies afin puis de la distribuer et d’augmenter le pouvoir d’achat.

Si cela n’est pas maitrisé, ce qui est envisageable, il pourrait y avoir une hyperinflation en fin de crise. C’est important en tant qu’investisseur de comprendre les leviers, comprendre ce qui peut arriver. C’est souvent méconnu dans notre culture, car on ne l’a jamais expérimenté autour de nous. En France, ce n’est pas arrivé depuis très longtemps, depuis le choc pétrolier des années 80.

C’est un emballement difficile à stopper.

Souvent, l’hyperinflation se stoppe grâce à l’adoption d’une nouvelle monnaie. Sinon, ça peut être un nouveau gouvernement qui nous fasse sortir de l‘euro par exemple. Dans ce cas, les plus touchés sont les épargnants.

En effet, si on veut réduire la dette plus vite qu’elle ne serait réduite, du fait que l’état n’arrive plus à rembourser ces dettes de manière normale, et bien ce sont les créanciers de la dette qui sont les principaux touchés. Aujourd’hui, 80 à 100 % des assurances vies sont en dettes d’état. Donc, c’est important d’être diversifié, car l’assurance vie ne nous met pas à l’abri.

Lisez aussi :  Ma méthode pour investir sans épargne dans l'immobilier

Sur l’immobilier, qu’est-ce que cela donne ?

Tout monte, les loyers, les prix de l’immobilier… Souvent, le crédit est un des levers pour créer de la monnaie. Quand on te met 100 000 € sur ton compte bancaire, c’est 100 000 euros créés à partir de rien. C’est l’ensemble de toutes ces dettes qui créer l’argent qui circule. Sans dettes d’état, on n’aurait pas d’argent en circulation.

Il faut comprendre qu’un des moyens d’arrêter l’hyperinflation, c’est arrêter que l’argent soit créé, donc de monter les taux d’intérêt, pour que les gens empruntent moins. Une fois cela passé, les taux directeurs, qui sont relevés, font que les prix de l’immobilier risquent de baisser.

Pourquoi ?

Parce qu’à 2% avec 3000 €, un couple peut emprunter environ 1000 euros de mensualité. Sur 20 ans, ça lui permet d’emprunter 200 000 €, et 240 000 € sur 25 ans. Si demain, les taux passent à 5 %, ce même couple pourra emprunter 150 000 € à 170 000 €. Cela créera donc un manque de pouvoir d’achat immobilier.

Cela a aussi une incidence sur les remboursements de crédit.

Si demain, la baguette vaut 100 euros, ton épargne sera certes massacrée, mais tes crédits resteront toujours à l’identique. En France, on est sur des taux fixes, ce qui fait que tu as toujours le même montant à rembourser tous les mois. Tes prêts se rembourseront plus rapidement.

Les prix des logements et les prix des loyers sont pas du tout corrélés.

Ce n’est pas parce que le prix des logements baisse que le prix des loyers baisse, ou inversement. Je t’ai mis une courbe dans la vidéo. On voit que sur la courbe en noir, qui est la courbe pour les prix de l’immobilier, les prix de l’immobilier s’étaient envolés en 2000, mais les loyers ne se sont pas envolés pour autant. À l’inverse, quand les prix de l’immobilier étaient très faibles dans les années 60, les prix des loyers étaient plutôt très élevés.

Sur ce graphique, il manque l’indice des prix par rapport aux revenus des ménages. Là où est corrélé le prix des loyers, c’est tout simplement la capacité des ménages à payer. Si les ménages peuvent payer un certain prix, les loyers sont en général indexés par rapport à ça. C’est-à-dire que les prix des loyers suivent cela.

L’offre et la demande des prix de l’immobilier

C’est l’offre et la demande de ce que les gens sont prêts à payer pour acheter un bien. Et l’offre et la demande pour les prix des loyers, c’est ce que les gens ont de disponible dans leur budget mensuel, pour pouvoir payer ça. Donc, si l’immobilier monte, les loyers ne monteront pas forcément, et inversement.

J’espère que cette vidéo a été assez claire. Je ne pense pas que c’est une situation dans laquelle on va rentrer. Par contre, avoir un peu plus d’inflation et de l’épargne un peu plus grignotée dans les années à venir, c’est possible.

Le but sera de payer tout ce qu’il se passe actuellement.

Mais c’est important d’avoir en tête l’hyperinflation, et de voir où cela peut nous emmener.

Il me reste plus qu’à te mettre un lien dans l’écran de fin si tu souhaites aller beaucoup loin, te créer des revenus long terme. Si tu veux profiter de cette crise, je te donne des stratégies en investissement immobilier. En ce moment, toutes les sessions sont pleines, donc je compte sur toi pour être présent.
Je te dis à très bientôt pour de nouvelles vidéos.



Abonne toi en cliquant sur le bouton ci-dessous et ne manques aucune de mes vidéos :

S'ABONNER
shadow-ornament

Souhaites-tu connaître les bases pour investir sans prendre de risque ?

Rien de plus simple, je t'offre le guide de l'investissement !

Télécharger le guide

Commenter :

Ton adresse mail ne sera pas publier.