As tu envie de devenir libre financièrement ?

Le Bonus exclusif : Les 5 piliers de la loc courte durée !

Tu possèdes un logement et tu souhaites le mettre en location de courte durée pour optimiser tes revenus locatifs ? Pour attirer des locataires, pense à bien rédiger ton annonce. Et pour cause, c’est la première chose que tes futurs locataires sauront de ton logement. Si celle-ci n’est pas attrayante, il n’est pas sûr qu’ils aient envie de poursuivre dans cette voie. Pour mettre toutes les chances de ton côté, voici quelques astuces pour rédiger la description idéale de ta location courte durée.

Les mentions obligatoires

Avant d’entrer dans le vif du sujet, sache d’abord que ton annonce doit comporter certaines mentions. Entre autres, la loi Alur a prévu une liste d’informations que le bailleur doit mentionner dans la description de son logement loué à courte durée, notamment un logement meublé.

  • La nature du bien : une maison, un appartement, un garage, un local commercial, un gîte, un meublé de tourisme, etc.
  • La description du bien indiquant le nombre d’étages (et l’étage où le bien est situé), de pièces, de salles de bain, de garage, des équipements présents, le système de chauffage, la présence d’un ascenseur, l’exposition, la présence ou l’absence de vis-à-vis, etc.
  • La superficie qui précise le nombre de mètres carrés de surface privative selon la loi Carrez pour un bien en copropriété et la surface habitable selon la loi Boutin pour les autres biens.
  • L’état du logement : s’il est rénové ou neuf.
  • Les résultats du DPE ou le diagnostic évaluant la consommation en énergie ainsi que les émissions de CO2 (ce document doit être présenté au locataire lors de l’état des lieux).
  • Les tarifs du loyer.
  • Le montant du dépôt de garantie ou de la caution.

Attention ! Depuis 2015, les agents de la mairie de Paris ont commencé la chasse aux fraudeurs sur les sites de location courte durée telle que Airbnb, HomeAway, Paris Attitude, Sejourning, etc. Dès lors, la non-conformité de ton annonce immobilière avec ton logement peut te coûter cher. En effet, les sanctions pénales peuvent s’élever jusqu’à 80 000 euros d’amende en plus d’un an d’emprisonnement. En 2018, la municipalité a ainsi récupéré 266 000 euros d’amende.

Par ailleurs, les annonces immobilières non conformes aux informations prescrites sont susceptibles de recours par les locataires. Ils peuvent même obtenir l’annulation du bail de location ou encore des dommages et intérêts en rapport avec le préjudice subi du fait des informations erronées ou incomplètes.

Lisez aussi :  2 méthodes pour louer plus de 30 nuits par mois

Le contenu de ton annonce de location de courte durée

Dès lors que tu as indiqué les informations obligatoires tu dois mettre en exergue ton logement.

Indique l’emplacement de ton bien immobilier et marque ses points positifs

Outre ces mentions, le lieu où se trouve ton logement doit également être précisé dans ton annonce. Il va sans dire qu’un logement dans les montagnes ou en bord de mer conviendrait plus aux vacanciers tandis qu’un logement situé dans les grandes agglomérations ou les villes est surtout destiné aux voyageurs d’affaires. Par ailleurs, précise également les avantages que la location de ton logement offre : une station de métro ou de bus, une gare, un aéroport à proximité, une autoroute ou une rocade, en mentionnant la durée du trajet pour y accéder. Si ton bien est situé dans une petite ville, indique le temps de trajet jusqu’à la grande ville la plus proche.

Indique également les avantages environnementaux pour rendre ton offre de location de courte durée attrayante. Par exemple un quartier résidentiel et tranquille à deux pas d’un d’espace vert, et à proximité des restaurants, des commerces, de services médicaux, etc.

Précise les éléments qui caractérisent ton appartement

Un point que tu ne dois surtout pas négliger si tu veux que ta description mette en valeur ton logement mis en location saisonnière est l’indication des informations qui caractérisent ton meublé de tourisme. Elles valorisent et différencient ton logement des autres.

Il peut s’agir d’un extérieur avec équipements de détente (balcon, terrasse, piscine, cabane de jardin…) ou utile au stationnement (garage, parking à proximité), d’équipement luxueux et peu commun (jacuzzi, hammam, cheminée…), de la structure du logement (vitré, loft de style new-yorkais), d’équipement de communication (accès à une connexion internet performante de type fibre optique, ADSL…) ou de sécurité (caméra de surveillance…).

Indique le montant du loyer de ton logement

Le loyer est une mention qui intéresse particulièrement les locataires, avec le descriptif de ton annonce. Ainsi, il est important que tu inscrives cette information dans la description de ta location courte durée avec le montant des charges et la date de disponibilité. Les loyers sont fixés en fonction de la qualité et de la spécificité de ton logement et bien évidemment de la durée du bail. Pour ne pas mettre un prix arbitraire, assure-toi d’abord de consulter celui de la concurrence.

Lisez aussi :  Calculer le Cash flow net net

Bon à savoir : à la conclusion du contrat de bail de location, le loyer est revu puis fixé une dernière fois par le bailleur et le locataire. Ensuite, le montant doit strictement être mentionné dans le contrat de location. Utilise des phrases courtes et simples lors de la rédaction de ton annonce.

La forme de ton annonce

Outre le fond, ton annonce doit également être attirante sur la forme.

Utilise des phrases courtes et simples

L’objectif ici est de donner aux lecteurs l’envie de lire jusqu’à la fin ton annonce immobilière. Ainsi, une annonce bourrée de phrases superflues a moins de chance d’être parcourue en entier qu’une annonce rédigée avec des phrases, courtes, mais qui résument tout.

  • L’annonce immobilière est facilement compréhensible pour le locataire.
  • Le futur locataire retient l’essentiel de ton annonce et ne risque pas d’oublier les points positifs de ton logement à louer.

De fait, en étant toujours fidèle à la réalité, utilise des phrases courtes (de préférence pas plus de 10 lignes), simples tout en précisant les informations essentielles possibles.

Bon à savoir : les blocs de texte sont à éviter dans certaines mesures. Tu dois dès lors aérer ton annonce lorsque tu la rédiges. Utilise des paragraphes pour éviter de tout confondre. Cela te permettra d’avoir une bonne présentation. Ainsi, ton annonce sera plus plaisante à la lecture.

Choisis un titre percutant pour ton annonce

Peu importe le nombre de lignes de ton annonce, ton titre doit être percutant. Il est vrai que mis à part les images, c’est le titre que le futur locataire voit en premier sur la toile dans un magazine. C’est donc l’arme ultime pour attirer son attention et susciter sa curiosité. Bien que cela requiert de la réflexion et du temps, opter pour un bon titre ne présente que des bénéfices concrets pour ton logement mis en location courte durée. De ce fait, sache que le titre de ton annonce doit suivre ces quelques points.

  • Ne pas dépasser les 70 caractères.
  • Ne pas utiliser de phrases superflues.
  • Contenir des mots-clés.
  • Englober le contenu de ton annonce.

Bons à savoir :

  • Si tu ne veux pas qu’une agence immobilière ou un professionnel de l’immobilier s’occupe de ton offre de location de courte durée, indique la mention « agences s’abstenir » ou « professionnels s’abstenir » à la fin de ton annonce.
  • Un état des lieux (EDL) qui décrit le logement loué (les pièces et les équipements) doit être réalisé à l’entrée et à la sortie de chaque locataire.

Commenter :

Ton adresse mail ne sera pas publier.