As tu envie de devenir libre financièrement ?

Le Bonus exclusif : Les 5 piliers de la loc courte durée !

La location saisonnière est une activité réputée pour son impressionnante rentabilité. Si tu comptes te lancer dans ce business, en louant ta résidence principale ou secondaire, tu dois connaître les astuces qui vont t’aider à mieux déterminer le prix de ton bail à court terme, afin que tu puisses réellement arrondir tes fins de mois.

Pourquoi est-il important de savoir fixer le montant de son loyer de location de vacances ?

Définir son tarif en matière de location de courte durée est primordial, car l’objectif est de faire un maximum de profits. En décidant de mettre le prix idéal, après avoir pris en compte certains facteurs, tu t’assures de la rentabilité de ton investissement locatif. En même temps, cela te donne l’occasion de juger si le montant que tu envisageais de fixer au départ est trop élevé ou non. En effet, avoir un loyer trop cher peut faire baisser tes revenus locatifs, car les clients préfèrent toujours opter pour des vacances moins onéreuses.

Par ailleurs, si le montant de ton loyer est trop bas, cela peut également diminuer la rentabilité de ton affaire, bien que ça attirerait plus de voyageurs. De plus, on pourrait croire que ton appartement n’est pas très confortable ou mal situé. De ce fait, le prix que tu vas décider doit te permettre d’offrir un service de qualité à ta clientèle, sans que cela engendre des pertes financières pour ton business.

Déterminer son tarif de location saisonnière : comment faire ?

Prendre en compte la localisation et les caractéristiques du bien à louer

L’environnement est un facteur très important à ne surtout pas négliger quand tu décides de te lancer dans la location de courte durée. Il est évident qu’un gîte qui se situe à proximité d’un site touristique sera plus sollicité et plus cher qu’un appartement qui se trouve dans un endroit peu visité par les vacanciers. Concrètement, le montant du loyer d’une maison de villégiature localisé au pied d’une célèbre station ski dans la montagne est certainement plus élevé, comparé à celui d’un appartement destiné à accueillir des étudiants. Ainsi, ton tarif dépend, non seulement de la situation géographique de ton bien immobilier, mais surtout de la catégorie de clientèle que tu vises.

Lisez aussi :  Techniques de Négociation : Gagner 50 000 € en une journée !

Un autre élément à prendre en considération, quand tu détermines le prix de ta location de vacances, est la nature de ton meublé de tourisme (villa, chalet, mobile home, gîte, appartement). Par exemple, une maison avec une grande piscine peut séduire plus de voyageurs, bien que le tarif soit plus élevé, par rapport à un appartement qui dispose uniquement d’un parking comme atout. À côté de cela, ton loyer va également varier en fonction des caractéristiques de ton logement à louer, notamment :

  • De sa surface réelle ainsi que de celle des pièces qui la composent.
  • Du nombre de chambres et de salle de bain.
  • De sa décoration.
  • De sa capacité d’accueil.
  • De la qualité des équipements à la disposition de tes locataires.
  • Des atouts qui pourraient te faire démarquer de la concurrence (une villa au bord de la mer, un grand chalet au pied d’un domaine skiable offrant des panoramas majestueux, etc.).

En outre, tu peux mettre en valeur ton appartement à louer en effectuant quelques travaux de rénovation (changer la décoration, acheter de nouveaux meubles plus modernes, augmenter la capacité d’accueil, etc.) et d’entretien.

Business-immobilier-Cibler-le-prix-du-marché-et-fixer-le-tarif-de-votre-location-saisonnière

Définir le prix plancher de sa location saisonnière

Il s’agit du montant minimum de loyer à partir duquel ton investissement immobilier est considéré comme rentable. Afin d’éviter les pertes, tu dois calculer ton prix plancher. Pour ce faire, tu additionnes l’ensemble des dépenses annuelles que tu effectues pour ton logement mis en bail (service de nettoyage, réparations, frais d’électricité, impositions, assurance, etc.). Après avoir obtenu un résultat, tu le divises par le nombre de jours où tu loues chaque année. (cf: Les astuces du prix dynamique en location de courte durée)

Comparer son tarif à celui proposé par tes concurrents

Lorsque tu vas inscrire ta maison de villégiature sur des plateformes de réservation en ligne comme Airbnb, renseigne-toi sur le tarif des autres propriétaires qui ont des appartements avec des caractéristiques peu ou prou similaires à celles de ton logement à louer. Mais encore, tu peux aussi comparer tes services avec ceux proposés par tes concurrents sur internet. Après avoir ciblé le prix du marché, tu pourras déterminer si le tarif que tu souhaitais adopter était trop élevé ou trop accessible.

Souvent, lorsque le montant du loyer est trop bas, les voyageurs ont tendance à se méfier, en pensant que le propriétaire va les arnaquer. Cependant, si tu ne fais que débuter dans la location saisonnière, tu peux proposer un tarif plus abordable comparé au prix du marché pour augmenter tes chances d’attirer plus de touristes. Au fur et à mesure que tu loues ton bien immobilier, et en offrant des services de qualité à tes clients, ceux-ci posteront des commentaires positifs sur internet à propos de ton gîte. Grâce à ces bonnes impressions, tu pourras augmenter progressivement le montant de ton loyer.

Lisez aussi :  Mettre une résidence secondaire en location de courte durée

Adapter son tarif en fonction de la période

Si la location meublée est ta principale occupation, je te suggère de louer ton appartement tout au long de l’année. Cependant, ton prix va varier selon la période pendant laquelle tu loues ton bien. Par exemple, le tarif pour une villa au bord de la mer peut augmenter pendant la saison chaude de l’année. Pareillement, le montant du loyer pour un chalet dans la montagne n’est pas le même en hiver et en été. Durant les événements importants (festival de Cannes par exemple) et les vacances (Pâques, Noël, etc.), pense à augmenter ton tarif, car ce sont les périodes où les touristes viennent en grand nombre. Pendant la basse saison, il peut arriver que tu sois obligé de baisser le montant de ton loyer parce que c’est durant ce temps que tu recevras le moins de visiteurs. (cf: Quand ajuster le tarif de votre location de courte durée)

Par ailleurs, proposer un tarif plus élevé pour les weekends peut accroître tes revenus locatifs puisqu’un bon nombre d’actifs profitent de ces deux jours pour s’évader et rompre le rythme de la semaine.

Offrir les meilleurs des services à sa clientèle

Après avoir longuement étudié les caractéristiques de ton appartement à louer et ses atouts concurrentiels, tu seras à même de connaître le genre de voyageurs que tu comptes héberger. En matière de bail à court terme, tu ne loues pas uniquement ton bien immobilier. Tu vends également ton savoir-faire pour que tes vacanciers profitent d’un séjour mémorable. Avec une excellente qualité de services, tu pourras réviser à la hausse le montant de ton loyer. À cet égard, je te conseille d’être attentionné et courtois envers tes invités. Pour ce faire, dès leur arrivée, tu peux leur offrir un petit présent (bouteille de vin, chocolats, etc.), pour leur souhaiter la bienvenue. Tu peux aussi leur recommander des lieux à visiter (restaurants, parcs d’attractions, monuments historiques), ou leur proposer des services supplémentaires, comme acheter quelques produits locaux pour qu’ils puissent cuisiner les recettes traditionnelles de la région. (cf: Les équipements et services utiles en location saisonnière)

Commenter :

Ton adresse mail ne sera pas publier.