As tu envie de devenir libre financièrement ?

Le Bonus exclusif : Les 5 piliers de la loc courte durée !

Doit-on aller voir la banque avant d’investir dans l’immobilier

Tu retrouveras ci-dessous le résumé de cette vidéo  : banque

Salut, c’est Loïc. Je suis ravi de retrouver aujourd’hui pour cette nouvelle vidéo. Dans cette nouvelle vidéo, on va voir si on doit ou non aller voir son banquier avant d’investir dans l’immobilier. Est-ce qu’on doit aller lui donner demander son avis? Est-ce qu’on doit aller demander l’enveloppe à laquelle on pourrait prétendre? On va répondre à tout ça en détail dans cette vidéo. banque

Sur quoi est basée la décision que les banquiers prennent?

C’est une chose que beaucoup de gens font. Ils commencent par aller voir leur banquier pour savoir s’ils peuvent investir dans l’immobilier, combien ils peuvent se permettre d’investir, à quelle enveloppe est-ce qu’ils peuvent avoir droit. On va voir dans cette vidéo s’il faut le faire ou s’il ne faut pas le faire. Je vais y répondre même directement, c’est quelque chose qu’il ne faut pas faire.

Pourquoi?

Parce que ton banquier est quelqu’un qui gère du risque, qui a des critères par rapport à son enseigne bancaire. Ce sont vraiment les deux choses importantes à comprendre. Au niveau de sa gestion du risque, il faut comprendre qu’il va se baser sur certains chiffres, les chiffres que tu as actuellement. On avait vu une vidéo, je vais te remettre le lien avec le petit « i », sur le taux d’endettement. On avait fait il y a quelques semaines où j’ai expliqué comment était calculé le taux d’endettement. Le banquier va calculer ce taux d’endettement par rapport à ta situation actuelle. Il va prendre, par exemple, le crédit immobilier que tu as en cours actuellement. Il va prendre également en compte tes revenus actuels et il va faire un calcul.

On se retrouve avec beaucoup de gens qui continuent à voir leur banquier et leur banquier leur dit, soit : « Ce n’est pas possible pour vous d’investir. », soit leur enveloppe est toute petite. C’est parce que cette méthode de calcul est faite sur une situation actuelle.

Pourquoi est-ce que c’est déconseillé?

Dans la vidéo en question dont je te parlais, j’ai expliqué comment on pouvait passer au-delà de ce taux d’endettement, c’est en faisant voir la situation future dans laquelle on va se retrouver avec cet appartement. Le banquier, on va être capable de pouvoir lui montrer que sur cet appartement on va gagner de l’argent. Ce n’est plus du tout la même chose s’il a affaire à un investisseur aguerri, quelqu’un qui sait gagner de l’argent avec l’immobilier, ou s’il a affaire à quelqu’un qui « débute ».

Il faut bien que tu comprennes que 98 % des dossiers qu’il doit passer pour de l’investissement locatif, ce sont des investissements qui ne sont malheureusement pas rentables. Les personnes sont obligées de remettre la main à la poche chaque mois. Donc le banquier, quand tu vas venir le voir, tu as beau lui dire: « Je vais faire des investissements rentables. », il ne t’a pas vu faire, il n’y a pas de dossier pro, il n’a pas de données sous les yeux qui lui permettent de vraiment valider que tu es ce type de personne. Donc il va te casser tout de suite dans les 95 à 98% des investisseurs qu’il voit toute l’année, des gens qui font des investissements pas rentables.

Lisez aussi :  La flambée des taux d'intérêts en 2018 ?

Effectivement, un investissement pas rentable, il va te falloir beaucoup d’argent tous les mois pour respecter ces 33 %.

Si tu as déjà un crédit maison, par exemple, il va falloir que ce crédit maison plus ce nouveau crédit à peu de choses près soit sur les 33%. Peut-être que le banquier va prendre un petit loyer en compte, un petit futur loyer, mais il va, quoi qu’il arrive, prendre un effort d’épargne en compte. C’est la première chose pour laquelle il ne faut pas aller voir son banquier. Je vais t’expliquer après la deuxième chose qu’on va expliquer maintenant. Je vais t’expliquer comment il faut faire et à quel moment tu dois aller voir ton banquier si tu souhaites réellement investir comme un pro dans l’immobilier.

Les banques ne sont pas toutes les mêmes.

La deuxième chose, c’est que ton banquier a des directives bancaires. Il faut comprendre qu’il n’y a pas une banque, mais des banques, qu’il n’y a pas un banquier, mais des banquiers. Tu as des politiques de banques qui sont différentes à certains moments, qui sont différentes face à l’investissement immobilier suivant les réseaux. D’ailleurs, si ça t’intéresse, mets-moi dans les commentaires si tu souhaites à un moment que je fasse une vidéo sur les réseaux pour que tu comprennes mieux quels sont les réseaux qui nous financent plus facilement ou moins facilement.

Par exemple, il y a une banque que je peux citer, c’est le Crédit du Nord. Ça ne s’appelle pas Crédit du Nord partout, c’est celui qui a l’étoile bleue. Je suis en Rhône-Alpes alors je crois que c’est Crédit de Rhône-Alpes. Cette banque, c’est le même groupe que La Société Générale et c’est très fermé pour faire du 110%. Il faut que tu ais vraiment des critères avec beaucoup d’argent et beaucoup de revenus pour qu’on puisse te faire du 110 % chez eux. Il y a cette vérité dans plein de banques, il y a des banques qui sont plus ouvertes que d’autres.

Si ça se trouve, ta banque n’est pas une bonne banque pour l’investissement locatif donc ton banquier en face, par rapport aux directives de sa banque, peut très bien te dire : « Non, ça n’est pas possible que tu investisses. » Mais si tu allais voir une autre banque avec ton dossier, finalement cette banque dirait : « Oui, ça me semble cohérent que vous fassiez un investissement locatif. »

Certaines banques ne sont pas intéressées aux investissements immobiliers.

Des fois, ça m’arrive très régulièrement à chaque fois que je cherchais un prêt, il y a des banques qui me donnent des refus. Ce n’est pas parce que j’ai des revenus importants aujourd’hui, et ça n’a pas toujours été le cas, mais j’ai l’impression que c’est tout aussi difficile, peut-être parce que je soulève des sommes plus importantes, qu’aujourd’hui de soulever des prêts pour moi que ça l’était au moment où j’avais une situation qui était très dégradée. Peut-être que j’exagère un petit peu parce que c’est dû aux montants différents, mais c’est vrai que j’ai des banques qui me disent toujours non. Il y a des banques qui ne veulent pas me financer.

Si ta banque aujourd’hui n’est pas une banque qui est ouverte pour l’investissement immobilier ou l’investissement locatif, cette banque peut te dire non. Tu peux avoir l’impression que « Non, je ne peux pas investir dans l’immobilier. » On l’entend tous les jours de notre côté: « Je ne peux pas investir parce que mon banquier m’a dit que je ne pouvais pas investir. »

Comment ça fonctionne?

Il y a, comme je te disais, des réseaux bancaires et il y a aussi plein de banquiers. Pourquoi? Parce que les banquiers ont ce qu’on appelle des délégations agences ou des délégations en eux-mêmes et ce sont elles qui ont certains critères qui font que si tu les respectes, ils peuvent te prêter 100.000, 200.000,400.000, 800.000 sans qu’ils aient besoin de passer par le siège. Ce sont elles qui peuvent, s’ils ont confiance en toi, déroger aux règles. Mais c’est pareil, ça dépend vraiment des réseaux et du banquier que tu as en face de toi.

Lisez aussi :  Visite du Chantier de Justin : Son 1er Investissement Immobilier

Imaginons que tu es aujourd’hui au Crédit du Nord avec quelqu’un qui n’a pas du tout de délégation ou très peu, il va te dire : « Non, ça n’est pas possible. » Mais demain, tu vas chasser ce même prêt et ce même bien dans une autre agence d’un autre groupe avec un banquier qui a une délégation à hauteur de peut-être 150.000 euros et qui a une pleine confiance en toi, en ton projet et qui adore l’immobilier, qui a l’habitude de financer de l’immobilier et qui voit que c’est bien ficelé, il est tout à fait capable de te dire oui, alors que tous les autres t’auront dit non.

C’est pour ça que c’est pour moi une très mauvaise idée d’aller voir son banquier avant d’investir pour savoir à combien on a droit parce que souvent on va se limiter à ce montant alors qu’on aurait pu aller chercher beaucoup plus. Également, on va des fois se démoraliser avant même d’avoir essayé.

Que faire donc?

Le meilleur moyen pour aller voir un banquier, si tu aurais ça aujourd’hui ou si tu es dans une situation où tu ne gères pas en bon père de famille, on avait déjà fait des vidéos sur toutes les choses qu’il faut pour avoir un dossier qui soit cohérent, un dossier qui donne envie à la banque, mais si tu n’es pas dans ce cas-là et que tu as simplement un endettement qui est peut-être un peu haut, n’hésite pas à aller d’abord signer un compromis sur un projet raisonnable, aller signer ce compromis, monter ton dossier, un dossier professionnel qui parle le même langage que la personne qui est en face de toi, qui est un banquier.

Une fois que tu vas avoir ça mis bout à bout, tu pourras aller chasser un prêt dans une autre banque.

J’ai vu, par exemple, des personnes qui sont aux programmes à qui la banque avait dit : « Vous avez une enveloppe d’à peu près de 100.000 euros pour pouvoir faire un projet. » et qui sont allées soulever 300-350.000 euros finalement et pour qui ça s’est très bien passé. Le coup d’accélérateur pour aller te projeter dans l’avenir, pour aller remplacer ton salaire si c’est ce que tu souhaites, pour aller créer des revenus importants si c’est ce que tu souhaites, si tu empruntes 5.000 ou si tu empruntes 350.000, tu n’auras pas du tout le même type de bien et tu vas aller beaucoup plus vite si tu peux emprunter plus.

Attention!

Évidemment, je rappelle toujours ce qu’il faut emprunter par rapport à la hauteur de ce qu’on a envie de réaliser, par rapport à ce qu’on sent. Ce n’est pas une course ni un sprint. On n’est pas en train de vouloir absolument avoir un maximum en un minimum de temps. Avant tout, il faut se sentir à l’aise avec les projets qu’on fait, mais il ne faut pas que ton banquier soit un frein à ce côté à l’aise, il ne faut pas que ce soit quelqu’un qui t’arrête dans tes projets, on peut faire les choses bien différentes.

Rejoins-nous !

J’espère que cette vidéo aura permis de t’aider à savoir à quel moment aller voir ta banque. C’est une fois qu’on a le compromis dans les mains qu’on va voir son banquier. Il y a des clauses suspensives d’obtention de prêts qui sont prévues pour ça dans les compromis. J’espère donc que cette vidéo t’aidera là-dessus et pour te remercier d’avoir suivi cette vidéo jusqu’à la fin, je te mets dans l’écran de fin un lien vers les prochaines sessions de formation offertes que j’organise. Réserve une place, viens nous voir et on sera là pour répondre à toutes tes questions que tu peux te poser. Je te dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo.

Ciao



Abonne toi en cliquant sur le bouton ci-dessous et ne manques aucune de mes vidéos :

S'ABONNER

Commenter :

Ton adresse mail ne sera pas publier.